Le constat

Le constat n’est pas nouveau. Les Premières Nations font face à des problèmes sociaux insoutenables. Au début de la chaîne, il y a la pauvreté, l’insécurité alimentaire, la maladie et la difficulté d’accès à une instruction de qualité. À la fin, il y a des réalités aussi dramatiques que la violence, l’alcoolisme et le jeu pathologique. La fondation Nouveaux Sentiers a été mise sur pied pour s’attaquer concrètement aux problèmes liés à la pauvreté et à l’exclusion sociale.


Notre vision


Voir les Premières Nations au Québec autonomes, autodéterminées et vivant dans un mieux-être soutenu grâce à l'épanouissement d'une jeunesse fière de son identité et de ses capacités. Des jeunes confiants pour un avenir meilleur.

Notre mission


Une mission claire : Engager et soutenir les jeunes des Premières Nations au Québec dans leur mieux-être, leur développement individuel et collectif et dans leur épanouissement.

C’est une mission ambitieuse. Nous savons que la tâche est immense. Ce que nous savons aussi, c’est qu’il existe des problèmes criants dont il faut s’occuper à court terme, c’est-à-dire tout de suite. La Fondation agira en tenant compte des priorités, voire des urgences.

Notre manière


La Fondation récolte des fonds pour ensuite créer des initiatives qui permettront aux jeunes des Premières Nations de vivre des expériences positives.

Elle pourra même contribuer, suivant le besoin, à la création de nouveaux services et de projets structurants.

Nos principes directeurs


Renforcer l'identité culturelle, la fierté et le sentiment d'appartenance des jeunes des Premières Nations.
Accroître leur confiance et leur développement.
Faire vivre des expériences qui leur permettent d'explorer de nouveaux horizons.