Donner des moyens à nos ambitions

La comparaison entre les conditions de vie des Premières Nations et celles du reste de la population est frappante. Un écart important sépare les Premières Nations de l’ensemble de la population, tant au Canada qu’au Québec. Entre autres statistiques :

  • L’espérance de vie est plus courte de six à sept ans (Québec);
  • Le taux de mortalité des enfants autochtones est trois fois plus élevé que celui des enfants allochtones (Canada);
  • Le diabète est de deux à trois fois plus fréquent (Québec);
  • Le risque de vivre, dès sa plus jeune enfance, des situations de pauvreté, de négligence et de placement est de trois à cinq fois plus élevé (Québec);
  • Près de la moitié des familles sont monoparentales (44 %) (Québec);
  • Deux femmes sur trois ont un revenu inférieur à 10 000 $ (Québec);
  • Un adulte sur quatre est aux prises avec le chômage (Québec);
  • En 2006, 4 200 maisons des Premières Nations sur un total de 12 500 étaient surpeuplées, et 6 700 avaient un urgent besoin de réparations et/ou de décontamination (Québec);
  • Incidence élevée de la shigellose et de la tuberculose, des maladies associées au surpeuplement et que l’on retrouve surtout dans les pays du tiers-monde (cas de tuberculoses à Uashat-Maliotenam); (CSSSPNQL)
  • Près de 30 % des individus résidant dans une communauté se disent victimes de racisme. (CSSSPNQL)
Sources : APNQL, 2007; Réseau de recherche en santé des populations du Québec, 2008; Santé Canada, 2003; CSSSPNQL, 2006.

Tout porte à croire que cet écart est la conséquence directe du sous-financement chronique des programmes destinés aux peuples autochtones. Si rien n’est fait, cet écart ne fera que s’accentuer.

La Fondation Nouveaux Sentiers veut encourager des initiatives qui visent à combler l’écart existant, tout en assurant un meilleur avenir aux jeunes des Premières Nations.

Actualités

Solidarité des Nations - Spectacle-bénéfice
2016-05-16

Le 4 mai dernier avait lieu le premier spectacle-bénéfice au profit de la Fondation Nouveaux Sentiers. Ce spectacle, sous le thème Solidarité des Nations, a permis d’amasser près de 13 000,00$ pour la fondation et ses œuvres.

Pour les détails: [Télécharger le communiqué]

Bourse Desjardins: "Pour mon premier diplôme"
2016-01-22

La Fondation Nouveaux Sentiers est heureuse d'annoncer la généreuse contribution de la Fondation Desjardins pour l'octroi de dix (10) bourses de 500$ chacune visant à aider financièrement des étudiants des Premières Nations de niveau secondaire. Ces bourses serviront à supporter dix étudiants démontrant des besoins spécifiques dans la poursuite de leurs études menant à un premier diplôme.
Camp de leadership 2016
2016-04-22

La deuxième édition du Camp de leadership s'est tenue du 14 au 19 mars avec la participation de 35 jeunes des Premières Nations qui se sont rassemblés pour vivre une semaine d'espoir et d'enrichissement à divers plans. Ce camp a été rendu possible grâce à la précieuse collaboration du Club des Petits Déjeuners et de la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador.
Programme Deviens: Journée carrière exploratoire en milieu de travail
2016-01-22

Nouveaux Sentiers de concert avec le CHU de Québec a initié le programme Deviens destiné à offrir une journée carrière exploratoire en milieu de travail pour les jeunes des Premières Nations du Québec désireux de vivre une expérience concrète dans un secteur professionnel privilégié. Pour cette première édition qui aura lieu en février et en avril prochain, le milieu hospitalier sera à l’honneur. Nouveaux Sentiers souhaite que ce projet soit récurrent pour les années à venir avec une représentativité des secteurs d'activités professionnelles.
Samian devient parrain de la Fondation Nouveaux Sentiers
2015

La Fondation Nouveaux Sentiers est fière d’annoncer que le chanteur algonquin Samian a accepté de lui donner son appui et de devenir son nouveau parrain. Cette figure positive de la culture autochtone québécoise donnera ainsi un élan à la Fondation, dont les revenus sont directement redistribués aux organisations qui œuvrent au bien-être des Premières Nations. De cette façon, la Fondation sera mieux en mesure de contribuer à la création de nouveaux services et projets structurants.
Passons ensemble de la parole aux actes.








Offrir aux Premières Nations des programmes destinés à répondre aux problématiques auxquelles elles sont confrontées en matière d’insécurité alimentaire, de pauvreté, d’éducation, de culture, d’histoire et de tradition, de sous-emploi, d’exclusion sociale, de dépendances aux drogues et à l’alcool, d’encadrement, de soutien et de loisirs pour les jeunes.

Éduquer et sensibiliser la population en général à la nécessité de protéger le patrimoine des Premières Nations et l’intégrité écologique des territoires ancestraux.

Nous avons des ambitions. Il nous faut des moyens.






Le constat
Le constat n’est pas nouveau. Les Premières Nations font face à des problèmes sociaux insoutenables. Au début de la chaîne, il y a la pauvreté, l’insécurité alimentaire, la maladie et la difficulté d’accès à une instruction de qualité. À la fin, il y a des réalités aussi dramatiques que la violence, l’alcoolisme et le jeu pathologique. La fondation Nouveaux Sentiers a été mise sur pied pour s’attaquer concrètement aux problèmes liés à la pauvreté et à l’exclusion sociale.

Notre mission
Une mission claire : contribuer à l’amélioration des conditions de vie des Premières Nations, en appuyant des initiatives qui visent le développement social et humain des individus au sein de leurs communautés. C’est une mission ambitieuse. Nous savons que la tâche est immense. Ce que nous savons aussi, c’est qu’il existe des problèmes criants dont il faut s’occuper à court terme, c’est-à-dire tout de suite. La Fondation agira en tenant compte des priorités, voire des urgences.

Notre manière
La Fondation récolte des fonds pour ensuite les redistribuer aux organisations qui œuvrent au bien-être des Premières Nations. Elle pourra même contribuer, suivant le besoin, à la création de nouveaux services et de projets structurants.

Donateurs

Si la Fondation Nouveaux Sentiers peut offrir de l’espoir aux enfants, jeunes des Premières Nations et leur famille, c’est grâce à nos donateurs. Leur générosité nous permet de leur donner un meilleur avenir. Nous tenons à remercier de façon toute spéciale les donateurs suivants pour le soutien exceptionnel qu’ils apportent à notre cause.

Si vous désirez faire une demande d'aide financière à la Fondation Nouveaux Sentiers, svp lire le [guide de demande], remplir le [formulaire demande de financement] et acheminer les documents demandés avant le 15 novembre ou le 15 avril de chaque année.


Pas de géants (or) - 25 000$ et plus
Premiers pas (argent) - 10 000$ à 25 000$
Petits pieds (bronze) - 5 000$ à 10 000$
Autres - Moins de 5 000$

Donner des moyens à nos ambitions

Par la poste:
Nous acceptons les dons par chèque et mandat poste. Vous n’avez qu’à compléter le formulaire ci-joint [Formulaire] et l'acheminer à l'adresse suivante:

CSSSPNQL, a/s Fondation Nouveaux sentiers
250, place Chef Michel Laveau, local 102 Wendake, Québec, Canada G0A 4V0



Par internet:



La Fondation émet un reçu pour fins d'impôts pour tout don de 20 $ et plus.
Numéro d'enregistrement : 81521 5892 RR0001 – Fondation Nouveaux sentiers; pour l’avenir des Premières Nations




Ils soutiennent la cause

Initiatives soutenues

Wapikoni - Cinéma des Premières Nations
Jeunes musiciens du monde - École de Kitcisakik

Communiquez avec la fondation

250, Place Michel Laveau
Bureau 102
Wendake (Québec) G0A 4V0

Téléphone: 418 843-4173
Télécopieur : 418 842-7045

fondation@nouveauxsentiers.com